Imprimer

Les jeunes

Qu'entend-on par «transition»?

C’est un terme souvent employé pour décrire le passage d’un service à un autre. Dans le domaine de la santé mentale, le terme « transition » fait référence au passage entre les services de santé mentale pour enfants et adolescents (appelés en France Services de Pédopsychiatrie) et les services de santé mentale pour adultes. L’âge auquel un jeune est supposé faire sa transition est variable d’un pays à l’autre. Assez souvent, la limite d’âge est fixée à 18ans. Dans certains pays, cependant, elle peut être de 16 ou 17ans.

Pourquoi la transition est-elle importante?

En tant qu'adolescent ou jeune adulte, vous faites peut-être face à des changements importants dans de nombreux domaines de votre vie, y compris l'école, les relations sociales et le travail. Vous pouvez, par exemple, être amené à quitter le foyer familial pour faire des études ou une formation professionnelle. Si en plus de ce changement, vous rencontrez des difficultés sur le plan de la santé mentale et que vous devez passer d’un service pour enfants et adolescents à un service pour adultes, il est important de vous assurer qu’il vous est donné la possibilité d’exprimer votre avis sur l'aide dont vous avez besoin et celle de participer à la prise de décision concernant votre parcours de soins. De façon très compréhensible, la perspective de la transition peut paraître inquiétante, en particulier si vous avez construit une bonne relation avec l’équipe qui vous prend en charge. C’est pourquoi il est essentiel que le jeune se sente soutenu tout au long de ce passage.

Si vous êtes sur le point de faire la transition, veuillez trouver ici une fiche de ressources ainsi qu'une liste de questions utiles développées par les jeunes conseillers du projet MILESTONE.

Pourquoi des études sur les jeunes et la transition dans le domaine de la santé mentale sont nécessaires ?

La recherche actuelle sur les jeunes et la transition entre différents services de santé mentale, en particulier le passage d’un service de pédopsychiatrie vers un service pour adultes, met en évidence que les jeunes sont souvent pris en charge de façon insuffisante ou  discontinue. Cela peut occasionner pour une partie d’entre eux des ruptures de prise en charge à l’occasion du passage d’un service à l’autre. Ils peuvent alors rester sans soin à un période pourtant critique. Pour cette raison, il est nécessaire d’en savoir plus sur ce qui peut améliorer la transition chez tous les jeunes passant de pédopsychiatrie vers un service de psychiatrie d’adultes.

L'étude MILESTONE est unique car c’est un projet pan-européen sur 5 ans qui offre l’opportunité d’apprendre comment les différents pays accompagnent actuellement les jeunes en transition, ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas. Cette étude vise essentiellement les jeunes qui doivent passer des services de pédopsychiatrie vers des services de psychiatrie d’adultes du fait de difficultés de santé mentales. Mais à côté de cela, MILESTONE vise également à identifier les jeunes pour qui il est possible de décider d’un arrêt de la prise en charge en toute sécurité pour eux.

Cette étude a reçu la validation des différents comités d'éthique de chacun des huit pays impliqués dans MILESTONE. Il existe également un comité de pilotage et un comité spécial d'experts indépendants - le Conseil consultatif scientifique, clinique et éthique (SCEAB) qui supervise comment l’étude est menée.

Comment les jeunes ont été impliqués dans MILESTONE ?

Pour l’équipe MILESTONE, les jeunes patients pris en charge dans les services de pédopsychiatrie sont des experts en ce qui concerne les soins et le soutien offerts lors de la période de transition. S’intéresser à leurs points de vue et comprendre les expériences vécues est essentiel pour les chercheurs, afin de leur permettre d’identifier et d’améliorer les liens entre les différents services.

Notre point de départ a été de travailler en étroite collaboration avec différents services de pédopsychiatrie dans les huit pays partenaires, pour identifier les jeunes patients approchant l’âge légal ou habituel de transition. Nous avons alors informé les jeunes de l’existence de l’étude MILESTONE et des données que nous cherchions à recueillir. Au début de l’étude, nous avons aussi veillé à tester tous nos outils de recueil de données avec de jeunes patients « consultants », afin de vérifier que ces outils étaient bien pertinents pour cette population et qu’ils n’étaient pas trop longs à utiliser.

Tous les jeunes souhaitant participer à l’étude MILESTONE ont aussi reçu des informations sur les différents moments où l’équipe de MILESTONE devrait les contacter et comment rester en contact avec les chercheurs en cas de besoin pour répondre aux questionnaires.

Au début de l’année 2018, plus de 1 000 jeunes participent à l'étude MILESTONE. Ces derniers fournissent des informations très précieuses sur leur santé mentale et leurs expériences personnelles en termes de transition. La plupart d’entre eux ont rempli les questionnaires de l’étude à 3 moments. L'objectif est à présent de compléter les questionnaires lors de la quatrième et dernière étape d’ici le 31 décembre 2018.

 

Imprimer
This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Until you give your consent, only those cookies necessary to maintain the website's functionality are active. When you choose "OK", so called third-party non-functional cookies (e.g. GDPR-conform Google Analytics) may also become active. Please be aware that the website's functionality may be restricted if you choose "DECLINE". You can revoke your choice at any time by clearing your browser cache/history and updating your selection. Please also view our privacy policy.
Ok Decline